Logo CAMU Santé

VACCINATION PRÉVENTIVE

img_influenza

Vaccin contre l’influenza

L’influenza (ou grippe) est une maladie respiratoire qui touche chaque année des millions de Canadiens. Se faire vacciner contre la grippe, chaque année, peut aider à prévenir l’infection ou à en réduire la gravité. Le vaccin est surtout recommandé chez les personnes âgées de plus de 65 ans et chez les malades chroniques (insuffisants cardiaques, respiratoires…). Il doit être réalisé tous les ans en octobre, en novembre ou au début décembre.

La grippe est une infection respiratoire causée par le virus grippal. Diverses souches du virus circulent partout dans le monde, à longueur d’année, causant des éclosions locales. Au Canada, la saison grippale s’étend normalement de novembre à avril et peut toucher de 10 à 25 p. cent de la population canadienne chaque année. Si la plupart des personnes touchées s’en remettent tout à fait, au Canada, on estime qu’entre 4 000 et 8 000 personnes, des aînés surtout, meurent chaque année d’une pneumonie résultant de la grippe et plusieurs autres meurent à la suite d’autres complications graves.

Lorsque vous vous faites vacciner contre la grippe, votre système immunitaire produit des anticorps contre les souches virales contenues dans le vaccin. Ces anticorps demeurent efficaces pendant une période de quatre à six mois. Lorsque vous êtes exposé au virus grippal, les anticorps aident à prévenir l’infection ou à en réduire la gravité.

Plusieurs employeurs offrent maintenant à leurs employés la possibilité de recevoir la vaccination en entreprise.

Pour plus de renseignements, visitez le site de Santé Canada.


Hépatite A et hépatite B

L’hépatite est une inflammation du foie qui peut être causée par une infection virale. Elle se présente sous de nombreuses formes, dont chacune est provoquée par un type de virus différent. Les plus répandus sont ceux de l’hépatite A et de l’hépatite B. L’infection par un de ces virus peut être lourde de conséquences. Il existe de nombreuses façons de contracter le virus de l’hépatite A et de l’hépatite B. Le simple fait de consommer des aliments dans un restaurant ou une épicerie, vous expose à un risque d’infection par le virus de l’hépatite A. Dans le cas de l’hépatite B, le contact avec des instruments contaminés lors d’une séance de manucure, de tatouage ou lors d’une intervention dentaire ou médicale suffit à vous exposer au virus sans que vous le sachiez.

Bon nombre de personnes qui contractent l’hépatite A sont asymptomatiques pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans le cas de l l’hépatite B, ce qui augmente le risque qu’elles transmettent ces virus à des membres de leur entourage sans même sans rendre compte.

A l’heure actuelle au Canada, le nombre de cas réels d’hépatite A serait d’environ dix fois supérieur au nombre de cas déclarés. En ce qui concerne l’hépatite B, aucun facteur de risque n’a été mis en évidence dans près du tiers des cas signalés au pays.

Pour plus de renseignements, http://www.scribd.com/doc/12684314/Vaccin-Twinrix ou www.gsk.ca.

Attention !

Ne soyez pas inquiets. La plupart des vaccins sont bien tolérés.  Parlez-en à un professionnel de la santé.

Liens utiles

(English)